Conseil municipal

Expression des groupes politiques

Les groupes politiques, qu'ils soient minoritaires ou majoritaires, ont le droit de s'exprimer. Chaque mois, un espace leur est réservé dans le magazine municipal OH Olivet. Cette page est composée des textes publiés dans l'espace OH Expression.

Informations annexes au site

Groupe majoritaire - Olivet 2020

MARS 2024

La première porte d'entrée 

En tant qu'élus de proximité, nous avons un positionnement à la fois très appréciable mais parfois aussi porteur de frustrations. Appréciable parce qu'une commune, nous le savons, est au plus près de vous et agit concrètement sur votre quotidien. En cas de difficultés, nous sommes votre première porte d'entrée.

Cette position de première ligne a aussi son lot de frustrations : nous sommes parfois confrontés à des problématiques qui ne relèvent pas de notre compétence. Comment réagir face à un usager qui rencontre des difficultés de connexion à la fibre ? Que répondre à un Olivetain qui ne trouve pas de médecin traitant ? Quels moyens d'action face à des inconscients de la route sur nos axes majeurs ?

Face à ces dysfonctionnements, face à ces carences, nous ne baissons pas les bras pour autant : nous avons été élus pour vous représenter et porter haut et fort vos revendications du quotidien.

Il y a quelques jours, nous nous sommes entretenus avec les représentants de l'État et leur avons fait part de ces sujets sur lesquels nous avons peu de prise. Ce sont des sujets nationaux et nous ne sommes pas les seuls concernés. C'est en faisant remonter ces problématiques auprès de l'État que des évolutions peuvent et doivent être trouvées à l'échelle nationale. En entretenant des relations régulières et franches avec nos partenaires de l'État et nos parlementaires, nous pouvons faire bouger les lignes.

Ainsi, vous l'aurez compris, bien qu'étant votre première porte d'entrée, nous n'avons pas toujours la main pour trouver une solution mais nous aurons toujours la volonté de vous accompagner.

Nous vous encourageons donc à continuer à nous faire remonter vos difficultés. Vous aurez toujours une réponse, partielle peut-être au départ en raison de la marge de manoeuvre limitée dont nous disposons, mais avec toujours l'espoir d'améliorer votre qualité de vie.

Le groupe majoritaire “Olivet 2020”

 


JANVIER/FÉVRIER 2024

Une décision prise par l'État 

Il y a des décisions que l’on n’aurait pas prises, mais qui s’imposent à nous. L’implantation d’un centre de rétention administrative (CRA) et du nouveau siège de la police aux frontières (PAF), à proximité de l’université d’Orléans et sur le territoire de la commune d’Olivet, en fait partie. Au début du mois de février,  le nouveau CRA de la région Centre Val-de-Loire entrera en fonctionnement. Il accueillera des étrangers en situation irrégulière sur le territoire français, avant que leur retour ne soit organisé dans leur pays d’origine ou un pays tiers. 

Nous comprenons l’enjeu que constitue la maîtrise des flux migratoires et le respect des règles du droit au séjour dans notre pays. C’est une demande forte de nos concitoyens et les CRA sont des outils nécessaires au service de cette politique publique. Notre Région n’en disposait plus depuis la fermeture de celui de Cercottes. Toutefois, la localisation retenue par l’État, en ville, à proximité de sièges d’entreprises et du campus, soulève des questions. Nous en avons conscience et nous les partageons. 
La Ville a été mise devant le fait accompli. C’est un projet de l’État, sur un terrain qui appartient à l’État et c’est encore l’État qui s’est délivré à lui-même le permis de construire. Dès l’annonce de ce projet, nous nous sommes tournés vers la Préfecture pour tenter d’en limiter le plus possible l’impact pour notre commune et d’en garantir la meilleure intégration possible. Nous avons exigé d’être associés au concours d’architecte. Nous nous sommes battus pour obtenir le renforcement de l’aménagement paysager du site, car, après un déboisage massif, le compte n’y était pas ! 
À présent que le CRA et le siège de la PAF sont achevés, nous allons veiller à ce que les engagements pris soient tenus. L’ouverture du site va se traduire par une augmentation de la présence policière sur notre territoire. Sur ce point, nous ne nous en plaindrons pas. 

Le groupe majoritaire “Olivet 2020”

 


Décembre/janvier 2023/2024

Une année 2024 riche de perspectives 

La fin d’année recouvre toujours une symbolique multiple. Elle nous invite à mener une rétrospective. Quels projets avons-nous concrétisé ? Quels évènements ont été fédérateurs ? L’arrivée de la nouvelle année sonne également l’heure des résolutions et des perspectives. Quels projets vont voir le jour en 2024 ? Quels rendez-vous nous permettront de nous rassembler ? 

En 2023, notre feuille de route s’est maintenue autour de trois axes : poursuivre la transition écologique, préparer la ville de demain et améliorer les services en faveur des Olivetains. Nous avons posé la première pierre de la future école de la Cerisaie, nous avons inauguré la Maison de la parentalité 180 mots, uniquement un sujet olivetain transmis le 10 du mois précédent la publication : voilà nos impératifs de « billet » pour le OH alors que notre monde vit des chaos répétés. Difficile de ne s’occuper que de notre petit univers local ! Et pourtant... Le savez vous ? Le 1er janvier prochain, chaque foyer aura l’obligation de composter tous ses déchets ménagers : restes alimentaires, épluchures, denrées alimentaires non consommées, litières au cœur du Val, nous avons développé notre maillage de pistes cyclables avec le nouveau barreau du Pont Cotelle...

En 2024, nous allons continuer à œuvrer en faveur de votre qualité de vie, dessiner avec vous le futur quartier de la Vanoise, conduire des premières études pour préparer le Val de demain, ouvrir à la location une salle de 
réception pour les familles dans l’ancien centre de loisirs du Donjon...

76% des projets ont été réalisés ou sont en cours et moins d’un quart de notre programme reste à mener. Nous avons dégagé un autofinancement à hauteur de 7,3 millions d’euros tout en respectant notre objectif de 5,5 millions d’euros d’épargne à atteindre en fin de mandat. Ces chiffres sont le reflet d’une maîtrise de nos finances animales. Objectif  : 100kg par personne et par an qui ne seront plus dans les poubelles grises et pourront être utilisées dans votre jardin, en agriculture ou en biogaz. Un geste ecocitoyen, un bien pour la nature. Mais encore aucune consigne de notre commune à ce sujet... Pour nos jardins individuels, la Métropole propose 
des composteurs. En faire la demande sur son site. Plus délicate sera la collecte collective et surtout la gestion qui s’y et témoignent de notre capacité à mettre en œuvre un programme d’investissement conséquent et ambitieux sur le mandat.

L’année 2024 s’annonce donc sous les meilleurs auspices.

Comme à l’accoutumée, nous vous souhaitons de belles fêtes de fin d’année et nos vœux les plus sincères pour l’année 2024. Nous espérons vous voir toujours nombreux lors des évènements qui 
ponctuent les saisons à Olivet : les CINEetc., les conférences scientifiques, la Bamboche, les Foulées Roses, les réunions de quartiers, les visites à vélo... Et le Tour de France, invité surprise de l’été prochain ! Parce que notre ville n’est riche que de votre présence et de votre dynamisme. 

Belle année à toutes et à tous.

 

Le groupe majoritaire “Olivet 2020”

 


Novembre 2023

Des rencontres riches d’opportunités

Si nous commencions par un chiffre : 779. C’est le nombre d’entreprises et commerces présents à Olivet. Ce chiffre est un gage d’opportunités pour les entrepreneurs du territoire. C’est également une chance pour les actifs, la commune étant riche de plus de 10 500 emplois. Même si la compétence économique relève de la Métropole, nous tenons à accompagner les commerçants, artisans, chefs d’entreprise qui contribuent au dynamisme économique.

Le 2 octobre dernier, nous avons à nouveau réuni les acteurs économiques du territoire, à l'Alliage, autour d’une table ronde et d’un débat sur la thématique des circuits courts et du pouvoir d’achat. Notre questionnement était simple : pourquoi s’associer à une entreprise à des centaines de kilomètres lorsque le même service peut nous être rendu à proximité ?

A Olivet, des entreprises de tous les secteurs d’activité fleurissent. Dans le centre-ville, l’Atelier des Fleuristes a récemment changé de propriétaire, tout comme l’Atelier des Poissonniers ; un nouveau restaurant, Maison Ginko, a ouvert ses portes et propose une cuisine fusion. Trois bonnes raisons de vous rendre dans le centre-ville d’Olivet !

D’autres entreprises au sein de la commune sont porteuses de projets innovants avec l’envie de se déployer et de se faire connaître. L’entreprise STEE a développé Pi-Pop, un vélo à assistance électrique qui se recharge en pédalant. C’est une première à l’échelle mondiale et elle se trouve à Olivet !

Ça bouge aussi dans les parcs d’activité. Au début du mois d’octobre, l’entreprise Partnaire a inauguré ses nouveaux locaux dans la zone du Moulin. C’est une fierté pour la Ville d’accueillir le siège d’une telle agence d’intérim qui développe le bassin d’emploi à l'échelle du territoire. Cette installation est le signe que le parc d’activité du Moulin a bientôt atteint sa pleine capacité, avec l’arrivée prochaine de la Banque Postale. S’installer dans un parc d'activité c’est la possibilité de créer du réseau et de développer des partenariats.

Notre message est simple : au sein de la commune se nichent des entreprises de qualité et nous avons à cœur de fédérer et de créer du lien entre elles, pour que les rencontres d'aujourd’hui créent les opportunités de demain.

 

Le groupe majoritaire “Olivet 2020”

 


octobre 2023

Un mandat de proximité

Passons en revue l’agenda de la semaine. Lundi soir : commission municipale ; mardi en fin de journée : réunion avec des riverains pour envisager la réfection d’une rue ; mercredi soir : vernissage d’une exposition à la bibliothèque ; samedi matin : présence à une assemblée générale ; dimanche : réponse à l’invitation d’une association pour passer sur leur dernier événement avant de finir par trinquer à la vie du quartier à l’occasion d’une fête des voisins. Mis bout à bout, ce sont des milliers de rendez-vous notés dans nos agendas et de rencontres que nous honorons à l’échelle de notre groupe majoritaire sur le temps d’un mandat. C’est l’engagement que nous avons pris en nous présentant sur la liste “Olivet 2020” : se rendre disponibles et agir auprès de vous et pour vous en étant sur le terrain de la proximité. Les deux pieds dans la réalité. 

Oui, nous sommes présents et vous nous le dîtes. À ceux qui disent ne pas nous voir : ils ne sont de fait pas là ! Nous sommes 30 élus, ensemble très souvent, en complémentarité parfois, les uns pouvant représenter les autres aussi. En équipe unie. Une association fête ses 10 ans, nous répondons naturellement présents. Un commerce peut se targuer d’être bientôt centenaire : il nous paraît évident d’être les témoins de cette longévité et d’en féliciter les gérants. Célébrer ces moments forts et de réussite font partie “du job” et nous sommes heureux d’aller là où nous sommes invités. 

Depuis 2020, et dans la continuité du passé, nous avons la volonté de recueillir vos remarques et vos attentes, vos motifs de satisfaction ou au contraire ce qui doit être corrigé. En somme, vous écouter. Un mandat démarre avec un programme municipal qui a remporté la plus large adhésion. Un mandat se décline et s’ajuste en allant à la rencontre des administrés, des associations, des commerçants, des entrepreneurs, de tous ceux qui composent notre territoire. Certains diront, simple, basique. C’est vrai.

 

Le groupe majoritaire “Olivet 2020”

 


SEPTEMBRE 2023

De l’été, nous avons bien profité ! 

La saison estivale touche à sa fin et nous sommes tous remplis de souvenirs et d'énergie en cette rentrée. A Olivet, les animations n’ont pas manqué, nous permettant de partager des moments de joie, entourés de nos familles et de nos amis. C’était un de nos engagements : dynamiser notre belle commune et organiser des évènements festifs en son sein.  

Avec la Bamboche, le parc du Poutyl a été le témoin de scènes de convivialité et de partage. Tout au long de l’été, les spectacles, concerts, séances de cinéma, DJ sets, ateliers et animations pour enfants se sont succédé, permettant de combler toutes les générations. Le 14 juillet, la Plaine des Martinets a fait le plein d’Olivetains, profitant d’un pique-nique et du feu d’artifices offert par la Ville. 

Cette année, un nouvel évènement, la Pause Sallé, a aussi fait son apparition. Le concept proposé : profiter d’une pause désaltérante, accompagnée d’une planche apéritive, au cœur de notre sortie dominicale en centre-ville. Notre souhait était de pouvoir contribuer aux échanges, aux rencontres et à la dynamique du centre-ville, en lien avec ses commerçants et tout cela en musique, avec la présence de groupes “live”.  

Ces évènements bénéficient aux Olivetains et sont l’opportunité aussi de contribuer positivement au tissu économique local. Pendant le mois de juillet, le Bar à Bamboche n’a pas désempli, tout comme la Petite Brasse et les foodtrucks qui se sont relayés au fil des semaines, sur l’esplanade du Château. L’achat local est indispensable pour faire vivre nos commerces de proximité qui nous réservent des produits divers et de qualité.  

Alors oui, c’est l’heure de la rentrée, mais nous avons bien profité ! Et la Ville continue à proposer un grand nombre d’évènements au cours des mois à venir. Découvrez la nouvelle saison de l’Alliage qui promet encore de vivre de belles émotions. Venez nous rencontrer, entourés d’une centaine d’associations, au forum des associations. Contribuez à soutenir la recherche contre le cancer en participant aux Foulées Roses. Nous n’avons pas fini de nous retrouver et toujours pour la bonne cause.  

 

Le groupe majoritaire “Olivet 2020”

 


juillet-août 2023

 

Et c’est l’heure du bilan... 

Trois ans ont passé et notre équipe n’a pas chômé. Un chiffre résume tout : 76% des projets de notre programme sont soit engagés soit achevés. Cela se voit sur le terrain. Cette période de mi-mandat nous permet de marquer un temps, de passer en revue tout ce que nous avons accompli et de nous projeter sur la suite.  

Un mandat démarre avec un cap et des objectifs. Une promesse est faite aux électeurs : nous avons six années pour mener à bien notre programme. C’est ce que nous faisons. L’offre culturelle, avec l’Alliage notamment, est plus riche que par le passé. Le centre-ville se prépare à un renouveau avec Eclosion. L’école du Poutyl a été rénovée et montre la voie des futurs établissements scolaires que nous voulons pour Olivet.  

Ce sont de grands projets dont nous sommes fiers. Cette partie bien visible de l’iceberg ne doit pas masquer pour autant toute l‘action que nous avons pour tous les publics. Nous faisons plus et mieux pour nos seniors comme par exemple avec le nouveau service de portage de repas. Les tarifs, comme ceux de la cantine, sont désormais fixés en tenant compte du quotient familial. Cette décision a été votée à l’unanimité. Nous faisons plus et mieux encore pour nous adapter au dérèglement climatique et limiter notre empreinte écologique. On pense bien sûr aux premières cours oasis et à la rénovation thermique de plusieurs de nos équipements.  

Tout n’est pas parfait ! Nos décisions sont prises en fonction de vos remarques et attentes, des obligations réglementaires et de l'intérêt général. Nous recherchons toujours le plus large consensus. Et d’ailleurs, vous nous faites part de votre satisfaction de vivre à Olivet ! 

A l’heure du mi-mandat, ce magazine synthétise trois années de travail. C’est une photographie fidèle d’une ville en mouvement et le fruit d’une équipe soudée, motivée et déterminée à atteindre le cap fixé pour les trois années à venir. A votre service !  

 

Le groupe majoritaire “Olivet 2020”

 


juin 2023

 

Et toi, qu’est-ce que tu veux faire quand tu seras grand ?
Nous avons tous entendu cette question au moins une fois dans notre enfance. Cette question qui plait aux parents et qui peut mettre en difficulté les enfants. Et puis vient le moment de faire un choix. Pendant de nombreuses années, la question du chômage planait au-dessus des nouveaux arrivants dans la vie active. Aujourd’hui, la conjoncture est plus favorable : les secteurs publics et privés recrutent et ce, dans tous les domaines. Certains secteurs sont même en tension et la Mairie n’est pas épargnée. C’est pour cela que notre Ville s’engage pour faire connaître ces professions qui recherchent de nouveaux talents.
 
Lesquelles par exemple ? En France, le secteur de la petite enfance peine à recruter. Alors pour la première fois, la Ville propose, avec plusieurs autres communes alentours, un Forum des métiers de la petite enfance et de l’animation, le 16 juin prochain à l’Alliage. Ce Forum est mis en place à l’initiative des professionnels de la petite enfance, passionnés par leur métier et désireux de transmettre leur savoir-faire. Il s’adresse aux jeunes et à tous ceux qui sont dans une démarche de reconversion. 
 
A Olivet, nous avons à cœur d’accompagner ces métiers qui sont précieux pour aider les familles. Bravo à nos équipes pour cette initiative qui démontre l’engagement qui est le leur. A l’image aussi de ce qui se prépare dans le Val avec le futur espace dédié aux familles qui ouvrira ses portes à la rentrée prochaine. Les parents auront un lieu à leur disposition pour s’entretenir avec des professionnels et leur confier tout questionnement. 
 
En marge de cette tribune, nous souhaitons revenir sur l’article du groupe A gauche pour Olivet dans le OH Olivet de mai 2023. Il nous est reproché d’avoir porté atteinte à leur liberté d’expression. Nous tenons à rectifier les propos tenus : la police municipale à Olivet n’effectue en aucun cas une différence de traitement entre les différents groupes politiques de la Ville. La consigne est appliquée de la même manière pour tous : le tractage se fait en dehors du marché. 
 

Le groupe majoritaire “Olivet 2020”


mai 2023

Notre monde change et nos habitude avec

Les beaux jours s’installent. Vous avez peut-être eu le temps de repenser vos modes de déplacements, d’envisager de laisser la voiture au garage, ne serait-ce que ponctuellement, sans oser sauter le pas. En mai, la Ville participe à l’opération nationale Mai à vélo pour promouvoir et encourager les déplacements à vélo. Cet évènement est l’occasion de découvrir le vélo pour certains ou de commencer à prendre de nouvelles habitudes pour d’autres.

 

A Olivet, on approche des 50 kilomètres de voies cyclables déjà disponibles sur la ville. Et nous mettons un point d’honneur à poursuivre le maillage de pistes cyclables dans le cadre de tous les travaux de voirie. Le Pont Cotelle a enfin un itinéraire cyclable sécurisé, la rue de la Source va en être doté sur toute sa longueur… Nous composons avec le terrain et là où cela est possible, nous aménageons des espaces réservés au vélo. Nous avons la volonté de relier les axes stratégiques de la Ville avec le centre-ville et Orléans.

 

Repenser les modes de déplacements, c’est aussi l’occasion pour nous de vous consulter. Vous nous faites remonter vos besoins, des points de vigilance en termes de sécurité, votre souhait de voir de nouveaux parkings à vélo installés. Nous prenons en compte vos remarques et apportons des améliorations au maillage cycliste sur la Ville. Nous concertons également toujours les associations de vélo pour nous assurer que les dispositifs sont adéquats et sécurisés.

 

L’objectif aujourd’hui est que le déplacement à vélo devienne une habitude dès le plus jeune âge et que les enfants prennent le chemin de l’école sur leur vélo. C’est un mode de déplacement zéro carbone qui permet aussi de se maintenir en bonne forme sans pour autant perdre de temps. Sur une distance de moins de 3 kilomètres, le vélo est aussi rapide que la voiture ! Alors il n’y a plus de temps à perdre, maintenant que la saison froide est derrière nous, profitons des beaux jours pour découvrir le vélo et pourquoi pas même l’adopter.

 

Le groupe majoritaire “Olivet 2020”


avril 2023

Le site municipal : plus qu’une rénovation

La transition écologique est une priorité à Olivet. Nous le constatons tous : le changement climatique est à nos portes et nous impacte déjà dans notre vie quotidienne. L’été 2022 a été le plus chaud jamais enregistré, la France a connu 32 jours sans pluie en ce début d’année 2023… La nécessité de la transition écologique et de la sobriété énergétique s’impose ! Alors nous agissons. Depuis l’été 2021, un grand projet de rénovation thermique est en cours pour le site de la Mairie, qui n’a pas connu un tel rajeunissement depuis près de 40 ans. L’objectif de cette rénovation est triple.

1. Anticiper la règlementation Depuis 2019, le « Décret tertiaire » fixe un objectif de réduction progressive de la consommation énergétique pour les bâtiments tertiaires de 1000 m2 et plus. Et ce n’est pas une mince affaire ! D’ici 2050, tous devront afficher des consommations inférieures de 60% à celles d’aujourd’hui. Plus d’une vingtaine de bâtiments sont concernés à notre niveau. Il y a donc nécessité de ne pas perdre de temps. Notre plan est activé depuis la rénovation de la salle Yvremont, l’école du Poutyl. Il est en cours avec le site municipal. Il va s’intensifier avec le gymnase du Beauvoir… Limiter notre empreinte carbone et nos consommations énergétiques sont au cœur de nos projets.

2. Faire preuve autant que possible de sobriété L'obligation est devenue plus forte encore avec l’augmentation des prix de l’énergie. Concrètement sur le site de la Mairie, cela passe par l’isolation extérieure des bâtiments, le remplacement des systèmes de chauffage et de ventilation… Avec pour conséquences de limiter les déperditions de chaleur et de contribuer à une forte baisse des consommations énergétiques. Nous nous devons d’être exemplaires pour les générations futures.

3. Agir sur la qualité de vie au travail Aujourd’hui, avec le coworking, le distanciel notre rapport au travail a évolué et nous nous devons d’y répondre. La réhabilitation du site municipal est aussi l’occasion de réagencer les espaces pour contribuer au bien-être de nos agents !

L’ambition du site municipal va au-delà d’une simple réhabilitation bâtimentaire.

Le groupe majoritaire “Olivet 2020”


mars 2023

Pylône, fibre, même combat

Il y a des sujets qui agacent et sur lesquels nous avons peu de prise. Pour autant, nous ne lâchons rien et les traitons avec pragmatisme. Nous avons toujours en tête de défendre vos intérêts et ceux d’Olivet.

Que dire des armoires “fibre” laissées grande ouverte où s’entremêlent nos lignes après le passage d’un opérateur ou d’un sous-traitant ? Rien de bien. Non protégées, elles sont la cible d’incivilités. Des particuliers peuvent aussi être débranchés au profit d’un voisin. La faute à une saturation qui s’annonce. Nous en avons trace en mairie. Tout cela est anormal. Et ce qui est encore plus anormal, ce sont les difficultés que vous pouvez rencontrer pour bénéficier du THD. Certes, notre territoire est désormais plutôt bien couvert. Les objectifs de déploiement ont été atteints. Mais l'incompréhension est totale quand votre voisin est fibré et vous non ! Fort heureusement, cela demeure marginal. Alors encore régulièrement, nous faisons des pieds et des mains auprès des opérateurs pour accélérer les choses. Il nous arrive, non sans mal, de les réunir sur le terrain, pour régler une situation. Face au développement des usages et la saturation des points de raccordement, nous avons décidé d’interpeler les pouvoirs publics sur ces sujets qui sont loin d’être réglés. Nous restons mobilisés et à vos côtés.

Que dire encore des pylônes et des antennes de téléphonie ? Il est évident que personne n’en veut au bout de son jardin. Et pourtant, la 5G se profile. Mais comment faire quand on sait qu’une simple déclaration préalable peut suffire pour en ériger une ? Et que la mairie n’a pas le droit pour elle ? Alors, une fois encore, avec pragmatisme, nous avons mis en place une méthode, validée par les 4 opérateurs. Pour tout projet, il y a des incontournables : nous en faire part au plus tôt, regarder ensemble les zones à couvrir, tenter une mutualisation s'il y a compatibilité, concerter les habitants et... Etudier en priorité les terrains municipaux plutôt que ceux des particuliers... Un moindre mal qui aura toujours pour avantage de mieux concilier protection des paysages et respect des Olivetains.

Le groupe majoritaire “Olivet 2020”


février 2023

Ça bouge

À Olivet, on bouge ! Il est facile de faire le parallèle avec le nouveau programme Hop ! C’est une fierté de pouvoir proposer aux Olivetains du sport le dimanche. Sa mise en œuvre était un des chantiers prioritaires du mandat. C’est lancé.

Mais à Olivet, il n’y a pas que les sportifs qui se bougent. Chaque quartier est en mouvement.

La transformation du centre-ville est visible : le projet Eclosion avance avec les travaux de viabilisation, préalables aux futures constructions des programmes immobiliers. Cela devient concret et on s’en réjouit ! L’école du Poutyl, le skate-park, le tracé du mail planté annoncent déjà la couleur d'un centre-ville ambitieux, dans l’ère du temps et plaisant à vivre.

Àl’ouest, le projet d’école à la Vanoise va s'amorcer. C’est décidé et budgété, et il sera le point d’orgue de ce quartier. D’autres équipements publics vont se préparer dans son sillage, avec toujours la qualité de vie à l’esprit. Les travaux débuteront en juin. Comme pour le Poutyl, c’est un établissement scolaire de nouvelle génération qui se prépare.

Quartier « Est », c’est du côté des mobilités que l’accent est porté. Le nouveau pont Cotelle va rouvrir au printemps. L’ouvrage d’art complètement neuf a aussi été pensé pour le cheminement des vélos. Alors dans sa continuité, des nouvelles pistes vont être aménagées rue de la Source. Toute la voie va être repensée pour sécuriser l'ensemble des déplacements. On en profitera pour faire passer un réseau de chaleur. Et la discussion restera naturellement ouverte pour imaginer un autre plan de circulation à l’échelle du quartier. C’est l’occasion !

Le Val enfin. Les familles vont disposer d’un lieu ressource pour toutes les questions légitimes que l’on peut se poser quand on est parent. Des équipes de professionnels seront sur place pour écouter et conseiller dès l’automne prochain. C'est la partie émergée de l’iceberg. Dans quelques temps, la reconstruction du groupe scolaire sera nécessairement le catalyseur d’une réflexion plus globale sur tout le quartier. Le champ des possibles est large et nous le ferons avec vous.

La ville bouge partout avec toujours la qualité de vie pour fil conducteur.

Le groupe majoritaire “Olivet 2020”


Janvier 2023

Maintenir le cap

À l’aune des incertitudes qui touchent le monde, l’heure est au pragmatisme et à la prudence. Les crises qui nous frappent sont multiples : géopolitiques, économiques, climatiques. Collectivités, entreprises, citoyens, tous sont concernés. La flambée des prix est rude et nos modes de vie s’en trouvent bouleversés. Nous allons devoir nous adapter. C’était le défi au moment d’adopter en décembre le budget de la commune pour l’année suivante.

Des voix s’élèvent, appelant à tout geler. Ce serait une erreur de ne pas tenir compte du contexte. Mais ce serait une plus grande erreur encore que de céder à la peur de l’avenir et d’appuyer brutalement sur le frein.

Le budget 2023 est donc prudent tout en restant ambitieux. Il repose sur un cadre rigoureux et a été construit avec une vigilance renforcée. Nous travaillons méthodiquement sur les charges de fonctionnement pour dégager des économies, mais aussi sur nos investissements pour les adapter à nos moyens. Nos chantiers prioritaires ne seront pas affectés, nous y tenons : notre objectif reste plus que jamais de préparer l’adaptation de notre commune au dérèglement climatique, et de préserver notre capacité à investir demain. Pour qu’Olivet continue à être cette ville vivante, au cadre de vie de qualité.

C’est donc un budget sain qui est proposé au vote de notre assemblée. La dette est maîtrisée, malgré une hausse générale des taux d’intérêt. L’inflation a été anticipée au mieux. La facilité aurait été le recours à l’imposition. Certaines villes n’ont pas d’autres choix que d’y recourir. Nous ne sommes pas dans cette logique. Le gel des taux est un engagement de campagne de longue date. Encore une fois, c’est un choix politique. A l’augmentation des impôts, nous préférons la responsabilité et les économies de fond. C’est la boussole qui nous guide.

Ainsi, nous tenons le cap donné pour la fin du mandat. Les projets continueront : les prémices du projet de l’école à la Vanoise, l’espace famille, la réhabilitation du gymnase du Beauvoir, la rénovation énergétique du site mairie, la participation communale au projet Eclosion.

Sur ces nouvelles que nous voulons rassurantes et porteuses d’espoir, nous vous souhaitons nos meilleurs vœux pour 2023.

Le groupe majoritaire “Olivet 2020”


décembre 2022

Le centre-ville en éclosion !

Longtemps imaginé, inventé, et rêvé, le Clos du Bourg se concrétise. Les travaux de viabilisation ont débuté. Inventer la ville de demain a été l'ambition de plusieurs générations d’élus. En témoignent la création de la place Louis Sallé, ou la percée de la rue Jules Marie Simon dans les années 80. Nous sommes dans cette lignée. Après des années d’un travail qu’on peut qualifier de “l’ombre”, il prend vie. Les trois premiers programmes immobiliers ont été validés et présentés à tous. L’exposition à la bibliothèque a permis de mesurer la qualité, l’ambition et la concrétisation du projet. Chacun a ainsi pu s’approprier et s’imprégner du futur mail, de la présence de la nature en ville. En somme : de la transformation du centre-ville. Ce projet est le nôtre, à tous. Et c’est pour bientôt !

Changement d’étape, changement de nom pour accompagner cette nouvelle dynamique. Clos du Bourg devient “éclosion” pour le quartier Centre-Poutyl.

Dans ce projet, nous concilions urbanisme, développement durable et végétalisation.

Sur le nouveau mail, la SEMDO a été dans l’obligation de couper l’un des deux arbres remarquables, à la suite des conclusions de l’Office national des forêts sur l’état de santé et la dangerosité du séquoia. La décision été prise à l’unanimité par le Conseil municipal. Nous souhaitions de la transparence : le sujet a aussi été présenté en réunion publique. Le cèdre de l’Himalaya est aujourd’hui conservé. Majestueux, il contribue à arborer ce mail et à apporter une identité à la future place. Nous veillerons à son état de santé. Néanmoins, aucun risque ne sera pris : nous continuerons à faire réaliser des diagnostics pour s’assurer de son devenir.

Ainsi le centre-ville éclot, et chacun peut le constater. Au détour d’une balade dans le parc du Poutyl ou Place Louis Sallé, vous aurez l’occasion de prendre la mesure de ces avancées. En cette période de fin d’année, nous en profitons pour vous souhaiter de joyeuses fêtes.

Le groupe majoritaire “Olivet 2020”


novembre 2022

Un plan de sobriété face aux multiples crises

Inflation. Hausse des prix de l’énergie, des matériaux, du carburant. Climat économique et social tendu. C’est la triste réalité de ces derniers mois et semaines. Cela se répercute à tous niveaux : sur les ménages, les entreprises, les collectivités, l’Etat. Sans bouclier tarifaire pour se protéger, nos factures d’énergie ont subi une hausse sans précédent. Cette hausse pourrait devenir l'épée de Damoclès menaçant notre capacité d’investissement. Il faut réagir et rester vigilants. Faire des économies d’énergie pour limiter nos dépenses, pour limiter le gaspillage mais aussi nous adapter aux effets du dérèglement climatique.

La transition écologique est une priorité de cette mandature. Nous avons été en avance sur les projets environnementaux, de mobilités douces, de rénovations thermiques. La ville s’est engagée dans une transformation durable de son patrimoine bâti, et notamment le site Mairie actuellement en travaux. 3, 4 millions d’euros lui sont consacrés. Nous avons devancé les échéances imposées par la réglementation. Les nouveaux projets de la ville intègrent ces critères de résilience du bâti : école à la Vanoise, réhabilitation du gymnase du Beauvoir. Ce sont désormais des incontournables. Nous nous efforçons dans nos projets d’être le plus respectueux de l’environnement, pour les générations à venir.

Mais l’urgence actuelle nous impose de faire plus. Le Gouvernement a fixé un objectif de réduction de la consommation énergétique de 10%. Un plan de sobriété se met en place. L’éclairage public a souvent fait l’objet d’échanges en visites à vélo ou en réunions de quartier. Notre ligne a toujours été d’allier les attentes de tous : sécurité, biodiversité, réduction de la pollution lumineuse. Ces dernières semaines ont changé la donne. Nous avons décidé d’un plan d’extinction de l’éclairage public, qui a été mis en place avec la Métropole d’Orléans. La température des bâtiments publics, bureaux, salles associatives, écoles, sera plafonnée à 19 degrés. Celle des gymnases, à 15 degrés. Nous nous devons d’être exemplaires.

Le groupe majoritaire “Olivet 2020”


octobre 2022

Des idées pour Olivet !

Il vous reste quelques jours pour participer au budget participatif, en votant pour vos projets préférés ! Chacun peut voter pour ses trois favoris.

Engagement de campagne, c’était un de nos projets phares de cette mandature. La co-construction est au cœur du budget participatif. C’est le jeu de la démocratie : les plus plébiscités seront mis en œuvre. Notre souhait est de faire entrer le citoyen dans le processus de décision. Qu’il devienne acteur de sa commune. Moteur de son évolution !

La belle réussite de la première édition a motivé la décision d’augmenter le budget initial à 80 000 €. Cet engouement nous inspire. Merci aux porteurs de projets. Merci également aux votants : c’est vous qui avez le dernier mot. En proposant, vous pensez à l’avenir de la ville, vous vous impliquez, vous réfléchissez au bien-vivre à Olivet et à comment l’améliorer. En votant, vous participez directement à l’action municipale. A faire changer la ville. C’est important pour nous, que cela se fasse par les Olivetains : pour les Olivetains.

Nous sommes heureux d’avoir pu accompagner les trois projets élus de la première édition. En voici le bilan : vous avez eu la possibilité de vous débarrasser de vos branchages et repartir avec du broyat grâce à l’idée de faire passer un broyeur dans les différents quartiers. Les enfants porteurs de handicaps vont pouvoir jouer sur des aires de jeux adaptées, plaine des Martinets. Un verger conservatoire, pour garder la mémoire de notre passé agricole, est en cours de création dans le Val

Cette année, le choix de la thématique était évident : ville familiale et dynamique. Près de trente-trois projets ont été analysés. Certains n’étaient pas réalisables sur le territoire, mais tous ont été étudiés. La phase de vote laissera bientôt la place à l’annonce des lauréats à l’automne. La phase de réalisation suivra.

Le budget participatif n’est pas la seule actualité de cette rentrée : nouvelle école au Poutyl, Forum des associations, nouvelle saison à l’Alliage, Foire-à-tout, inauguration du skate-park, 8ème édition des foulées roses, reprise des conférences scientifiques et des CINEetc.

Le groupe majoritaire “Olivet 2020”


septembre 2022

Des mobilités d’avenir

Nous pouvons tous en faire le constat : pas une rue n’échappe à une circulation accrue des vélos et trottinettes. Crise sanitaire, hausse des carburants, conscience écologique sont passées par là. C’est la démocratisation d’une nouvelle façon de se déplacer. Depuis 2018, c’est près de 30 000 passages par an supplémentaires sur la passerelle du Pont Maréchal Leclerc.

Ces mobilités doivent être accompagnées par la puissance publique. Le partage de l’espace public est une nécessité et depuis longtemps nous nous y employons pour étendre le réseau cyclable, mailler les itinéraires et accentuer leur sécurisation. Rien n’est simple, cela bouscule les habitudes mais nous nous devons d’y répondre. Les nouveaux aménagements dans le centre-ville vot dans ce sens grâce aux mises en sens uniques, à la création de pistes cyclables et à la sécurisation des trottoirs. Ils ont été pérennisés cet été par la pose de séparateurs. La mobilité est plurielle, elle doit s’adapter à tous, piétons, cyclistes, automobilistes, en protégeant les plus fragiles.

Le développement des mobilités douces est un des leviers de la politique de transition de la ville face au dérèglement climatique qu’on ne peut plus nier. L’été que nous vivons nous le rappelle : canicules, sécheresse, violents incendies. Olivet doit prendre sa part.

C’est ce qui a motivé la mise en place d’un nouveau service, bien connu des grandes métropoles. 40 vélos électriques et 20 trottinettes s’installent en libre-service à Olivet. Des lignes reprenant les axes de la ville ont été dessinées. Concrètement, un salarié de la ZAC du Larry pourra se rendre dans les commerces de centre-ville pour la pause déjeuner, sans avoir à utiliser sa voiture. Les sportifs pourront rejoindre le domaine du Donjon, excentré. Les utilisateurs du tramway pourront rejoindre l’arrêt Victor Hugo, sans avoir à trouver une place de stationnement.

Olivet est la première commune du département à le proposer. C'est à notre image : une ville dans l’air du temps, qui s’adapte aux nouveaux modes de vie, qui teste et qui ose innover. En transition. L’expérimentation d’un an avec un opérateur privé ne coûtera rien à la ville. Nous continuerons dans cette direction pour préparer l’avenir et notre adaptation.

Le groupe majoritaire “Olivet 2020”

Groupe minoritaire - Olivet écologique & solidaire

MARS 2024

Les agriculteurs...? Des gardiens de la terre qui ont façonné nos paysages, à Olivet comme ailleurs. Notre commune fut autrefois agricole. On y produisait du raisin, des cerises.... Le phylloxera, jadis, puis la pression démographique et immobilière, dans les années 60, ont fait disparaitre la vigne, les vergers, les cerisiers. À Olivet, pour l'agriculture, RAS ? Non, bien sûr. Parce que l'agriculture est en première ligne, concernant le changement climatique. Certes, aucun agriculteur n'utilise de produits phytosanitaires de gaieté de coeur : beaucoup choisissent la réduction des quantités épandues. Mais les vraies solutions et la souveraineté alimentaire sont ailleurs, du côté de l'agroécologie paysanne, de l'agriculture biologique.

Soutenons les producteurs et productrices, achetons sur place, ou le vendredi au marché, des produits de qualité et de proximité, bio si possible. Et mettons en exploitation notre Zone Agricole Protégée, endormie depuis sa création (2016)!

 

Chantal Blot, Vivien Pelletier - Groupe Olivet Écologique & Solidaire


janvier/fÉvrier 2024

Pour comprendre une actualité, remontons le temps…
1881-1882 : Jules Ferry rend l’école gratuite, laïque et obligatoire pour tous. La loi du 28 mars 1882 est, avec la conscription, l’un des instruments essentiels de consolidation de l’État-Nation français… 14 juillet 1899 :Olivet pose la 1ère pierre de l’école de filles, actuellement école publique de la Cerisaie, emblématique à Olivet. D’autres écoles surgiront ensuite, selon la volonté des élus et les besoins.
Vient le projet Clos du Bourg. Les terrains de la Cerisaie deviennent un des ilots de logements. Mars 2015, janvier 2021, juillet 2022 : une succession de votes aboutit au projet de cession à la Providence de la Cerisaie.
Nous préconisions que les locaux désaffectés abritent une maison citoyenne, une épicerie solidaire ou un lieu intergénérationnel conservant au site sa neutralité et sa vocation républicaine. Une majorité préfère brader un pan du passé scolaire, laïque et patrimonial d’Olivet. Juillet 2024 ce sera chose faite…

 

Chantal Blot, Vivien Pelletier - Groupe Olivet Écologique & Solidaire


Décembre/janvier 2023/2024

180 mots, uniquement un sujet olivetain transmis le 10 du mois précédent la publication : voilà nos impératifs de « billet » pour le OH alors que notre monde vit des chaos répétés. Difficile de ne s’occuper que de notre petit univers local ! Et pourtant... Le savez-vous ? Le 1er janvier prochain, chaque foyer aura l’obligation de composter tous ses déchets ménagers : restes alimentaires, épluchures, denrées alimentaires non consommées, litières animales. Objectif :100kg par personne et par an qui ne seront plus dans les poubelles grises et pourront être utilisées dans votre jardin, en agriculture ou en biogaz. Un geste écocitoyen, un bien pour la nature. Mais encore aucune consigne de notre commune à ce sujet... Pour nos jardins individuels, la Métropole propose des composteurs. En faire la demande sur son site. Plus délicate sera la collecte collective et surtout la gestion qui s’y rattache. 12collecteurs collectifs installés par et dans la Métropole. Mais où sont-ils ? Qui les gère et comment ? Et n’oubliez pas de vous inscrire, dès maintenant, pour accéder aux différentes déchetteries après le 1 er janvier, car apparemment ce n’est pas si simple ! Joyeuses fêtes à toutes et tous, malgré tout…

 

Chantal Blot, Vivien Pelletier - Groupe Olivet Écologique & Solidaire


novemBRE 2023

Janvier 2023, OH' titre : « HOP ! On bouge » une bonne incitation aux Olivetaines et Olivetains pour leur santé. Mars 2023, dans son éditorial , notre Maire écrit : « Notre boussole est bien de vous apporter le meilleur service public». Eté 2023 ,même auteur, même support : « Nous avons deux ambitions simples : faciliter la vie des Olivetains et tirer la ville vers le haut ».

Nous allons malheureusement tirer la réflexion vers le bas en évoquant les toilettes publiques dans notre ville… Celles du gymnase du Larry trop longtemps fermées, sauf en levant le doigt pour demander la clé au prof ! Certes il y a eu des dégradations de ces lieux mais est-ce aux sportifs, justement, d’en faire les frais ? Leur santé n’est elle pas en jeu ? Plus généralement, les toilettes de la cité ouvertes à tous devraient être plus nombreuses et mieux signalées. Quelle solution pour les nombreux promeneurs du bord du Loiret ? Où est le service public de qualité ? Notre vie est-elle facilitée à ce sujet ? Et chacun fera ensuite un effort de propreté…

 

Chantal Blot, Vivien Pelletier - Groupe Olivet Écologique & Solidaire


OCTOBRE 2023

Bonne rentrée, Olivetaines et Olivetains

En ce début octobre, nous pensons encore aux canicules estivales, aux incendies, aux niveaux des eaux (Loire et Loiret), aux restrictions préfectorales sur l’eau, aux fâcheuses bassines vouées à une agriculture intensive et obsolète… Les dangers écologiques et humains du réchauffement climatique sont là ! Nous conjurons les décideurs d’Olivet et Orléans Métropole d’agir : les outils institutionnels existent (PlanClimat-Air-Energie-Territorial, Plan d’Aménagement et de Développement Durable), mettons y les moyens et les efforts ! Que faire ? Poursuivre la rénovation énergétique des bâtiment communaux. Aider les propriétaires et bailleurs sociaux. Favoriser la réduction de l’usage des voitures individuelles et développer les transports collectifs dans l’agglomération et les liaisons avec les autres pôles régionaux et la capitale. Aider et développer la production photo-voltaïque d’électricité. On rabâche ? On suit la mode ? On donne dans l’écologie punitive, l’éco-terrorisme ? Que non ! Nous disons l’urgence de diminuer les GES, de préserver les ressources en eau, de placer le festival de Loire à la meilleure période possible, de proposer aux gens d’autres objectifs que les coupes, championnats et olympiades !

 

Chantal Blot, Vivien Pelletier, Claire Ramboz - Groupe Olivet Écologique & Solidaire


SEPTEMBRE 2023

À Olivet, la Bamboche a proposé des spectacles et des moments appréciés : tant mieux pour qui en a profité.
Le Conseil municipal de juillet a approuvé un «  plan de mixité sociale » associant commune, préfecture et services concernés, pour un rattrapage programmé et réaliste du retard olivetain en matière de logements sociaux. On pouvait faire mieux… mais voilà une amorce de solution quand notre pays manque de logements. Des habitants des grandes métropoles se tournent vers les villes moyennes : c’est bien leur droit !
On commence à réutiliser les eaux usées : le parc floral bénéficie ainsi d’arrosage par eaux traitées à la proche station d’épuration. Une étude (une première niveau départemental !) explore les possibilités dans le Loiret, les pistes en ingénierie et financement et les risques à éviter. Voilà qui nous change des prétendus bienfaits des « mégabassines » !
Tout va bien, alors ?
Le souvenir des récentes révoltes, violences et pillages reste vif. De multiples fractures
sociales, scolaires, éducatives et culturelles menacent notre pays : pensons-y bien en ces jours de rentrée !
 

Chantal Blot, Vivien Pelletier, Claire Ramboz - Groupe Olivet Écologique & Solidaire


JUILLET-AOût 2023

Mi-mandat ! Eh oui : 3 ans déjà que vos 3 élus participent à 2 commissions chacun, chaque mois : on y vient s’informer, échanger… sans pouvoir de décision !  

3 ans de Conseils municipaux. Tout élu peut envoyer une « Question au Maire » ouvrant (nouveauté de la mandature) au débat après réponse du maire. Sur « la préservation des corridors écologiques » ou « la gestion de la distribution de l’eau et l’organisation de l’assainissement » nous étions à l’initiative. Nous sommes intervenus souvent sur l’urbanisation à la Vanoise… mais un comité de pilotage des seuls majoritaires détermine souverainement l’aménagement du secteur.  

Nous réclamons pour les 3 années à venir un vrai travail de concertation entre tous les élus municipaux et avec la population. 

Sécheresse et changement climatique nous concernent tous. Les projets et aménagements urbains doivent en tenir compte au niveau municipal et métropolitain : davantage d’énergie renouvelable, préservation de l’eau, aide à l’isolation des bâtiments, circulation moins carbonée, alimentation plus saine, équilibre démocratique de la société...la liste est longue…  

Bonnes vacances et bienvenue aux nouveaux Olivetains 

Chantal Blot, Vivien Pelletier, Claire Ramboz - Groupe Olivet Écologique & Solidaire


juin 2023

Institutionnellement la France est un pays démocratique. Pourtant 3 français sur 4 estiment la démocratie en « mauvaise santé » : répression policière, inflation sans souci du gouvernement, mépris du militantisme, etc... Les élues et élus seraient-ils déconnectés de la réalité? La France est une démocratie représentative : les décisions sont prises au regard des suffrages exprimés par le corps électoral et dans l’intérêt général. La souveraineté du peuple, l’égalité des droits, le respect des libertés sont quelques’uns des principes de la démocratie à tous les niveaux : nation, région, commune.

Mais est-ce toujours le cas? la réalité semble parfois toute autre !

Pourquoi le compte-rendu du Conseil Municipal olivetain n’est il pas largement diffusé sur le site de la ville?

5 sièges de minoritaire sur 35 au Conseil Municipal et aucun au Conseil Métropolitain ! c’est bien peu pour représenter 1 859 électeurs (soit plus d’1/3 des votants) sur 5365 bulletins exprimés ! Certes notre municipalité respecte la loi, mais des groupes de travail créés en toute discrétion sont privés de représentation minoritaire au niveau communal.

Est-ce bien la démocratie souhaitée ?

Chantal Blot, Vivien Pelletier, Claire Ramboz - Groupe Olivet Écologique & Solidaire

 

Droit de réponse
La direction de la publication souhaite rectifier une erreur relevée dans la Tribune du groupe OES. Les procès-verbaux des conseils municipaux sont disponibles sur olivet.fr. L'intégralité des échanges des séances du Conseil municipal est en ligne afin d'éclairer la décision prise par l'assemblée délibérante, comme le prévoit l'ordonnance n° 2021-1310 du 7 octobre 2021 dont les dispositions sont entrées en vigueur le 1er juillet 2022.

 


mai 2023

Le 31 janvier, les maires de la communauté de communes de Fayence (Var) ont suspendu pour 5 ans les permis de construire. Une première en France ! Elle illustre que face aux sécheresses inédites qui s’installent, les projets d’urbanisme doivent être adaptés à l’eau et non plus l’inverse.

Certes, en matière de ressources en eau et de démographie, la situation d’Olivet et de la métropole orléanaise est bien différente de celle de ces communes méditerranéennes.

Mais les représentantes et représentants d’Olivet au conseil métropolitain doivent interroger le développement urbain actuel. Le respect de la loi ALUR s’impose : celui des ressources en eau également. A Olivet, nous devons conserver l’héritage pavillonnaire et horticole, relancer une agriculture sobre de proximité mais aussi accueillir des habitants dans des quartiers densifiés selon les possibilités.

Economiser l’eau est un impératif. Les pratiques agricoles et industrielles échappent aux municipalités. Mais elles peuvent pratiquer l’utilisation des eaux récupérées (arrosage, toilettes,..), des eaux traitées (nettoyage des chaussées, travaux…). La récupération figurait dans les cahiers des charges de lotisseurs voilà 20 ans. Cessons d’accumuler les retards et les gaspillages !

 

Chantal Blot, Vivien Pelletier, Claire Ramboz - Groupe Olivet Écologique & Solidaire


avril 2023

Une signature inconnue à cette tribune ? Claire Ramboz succède à Jean-Christophe Haglund qui, à mi-mandat, a mis un terme à 10 ans d’engagement municipal. Ingénieure géologue, sa formation va des ‘sciences dures’ aux sciences du vivant. Chercheuse au CNRS pendant 40 ans, à Nancy puis Orléans, elle a étudié les circulations des fluides océaniques et continentaux pour trouver des métaux et des sites de stockage géologique de déchets. Olivetaine depuis 30 ans, elle a rejoint l’association GAM Olivet en 2010, puis figuré sur la liste d’union en 2014 et la liste OE&S de 2020. Élue au conseil, Claire réclame que les décisions municipales prennent en compte le réchauffement climatique et la pertinence des avis des scientifiques du GIEC prédisant dès 2007 les mégafeux qui ravagent Australie et Europe depuis 2019. Les élus minoritaires, Chantal Blot, Vivien Pelletier et Claire Ramboz continueront à œuvrer auprès de l’équipe municipale pour une prise en compte effective de la contrainte climatique dans la gestion de la ville. Notre groupe a montré sa capacité à se renouveler dans la continuité. Il sera à l’écoute de la population pour faire face aux défis climatiques et sociaux de la ville.

Chantal Blot, Vivien Pelletier, Claire Ramboz - Groupe Olivet Écologique & Solidaire


mars 2023

JC Haglund annonce ceci :

« Je ne siègerai pas au conseil en mars, ayant démissionné en février. Candidat sur les listes portées ou soutenues par le Gamo en 1989, 1995, 2001, 2008, 2014 et 2020, actif depuis longtemps dans le paysage municipal, je quitte le rôle, intéressant, prenant mais ingrat, d’élu minoritaire après dix années de mandat. Claire Ramboz me succédera, mais je continuerai à travailler avec mes amis OE&S et à promouvoir nos valeurs citoyennes, écologiques et solidaires en espérant unité et succès en 2026 ! » Regrettant l’absence de consultation sur l’eau et le transfert de la Cerisaie à la Providence, notre collègue a pourtant beaucoup apporté à l’action municipale : arrêt des pesticides, tarifications sociales, budgets participatifs ... Les minoritaires sont parfois entendus ! Au départ d’un homme de culture, enseignant estimé, militant humaniste et laïque attaché au souvenir de Jean Zay, écoutons Camus : « Il faut savoir être citoyen, c’est à dire faire de la politique. Certes, en faire, c’est courir le risque de se tromper ; mais ne pas en faire, c’est être sûr de se tromper ».

Chantal Blot, Vivien Pelletier - Groupe Olivet Écologique & Solidaire


Février 2023

« Cette année, hop, on bouge ! »

OH de janvier veut « remettre les Olivetains en mouvement » : 10 000 pas quotidiens, 30 minutes d’activité physique pour éviter l’ankylose !

Certes!

Mais, guerre en Ukraine et ailleurs, répression contre les femmes en Afghanistan et en Iran, où le régime terrorise la jeunesse... C’est insupportable ! Est-ce inutile d’appeler à se bouger sans jamais s’habituer ?

Et le climat ? Record, en 2022, de température moyenne en France (14.5°), incendies monstrueux, sécheresse, baisse de production agricole. Ce réchauffement, particulièrement net en France, devrait nous faire sortir de notre torpeur… Isolation, efforts de sobriété, déplacements doux, forêts urbaines : ni Olivet ni Orléans métropole ne restent passifs. Mais, disent les experts du GIEC, l’heure n’est plus aux aménagements superficiels! Alors, on bouge ?

Les intéressants projets du « budget participatif » 2022 naissent d’initiatives personnelles. Mais le budget communal sera vraiment participatif quand les priorités seront élaborées par les habitants, les services et les élus qui, en Conseil, voteront le budget répondant aux options retenues. Alors, pour la vie citoyenne, ça bougerait !

Chantal Blot, Jean-Christophe Haglund, Vivien Pelletier - Groupe Olivet Écologique & Solidaire


Janvier 2023

Début 2022, nous entrevoyions la fin du Covid et donc la fin, ou presque, de l’hécatombe mondiale en découlant . Et voilà l’inattendu,l’impensable,la déclaration de guerre à l’Ukraine!Puis la canicule avec la sécheresse,la pénurie et le mal-être qui l’accompagne.La pauvreté s’aggrave,les femmes continuent d’être assassinées dans l’intimité de leur foyer et malmenées dans les pays autoritaires.Bref, ce monde continue de soucier chacun profondément.

A Olivet, depuis le début de cette mandature,nous nous sommes efforcés d’être davantage une force de proposition plutôt que d’opposition.La Nature peut « souffler » : les lumières sont maintenant éteintes comme nous le demandions depuis plusieurs mois,économies obligent...l’installation de panneaux photovoltaïques que nous réclamions sans cesse est à l’étude,autonomie énergétique oblige...même si les raisons invoquées sont différentes,on avance pas à pas...

Nous souhaitons à chacun une année 2023 plus douce,un climat plus tempéré,un monde moins violent. La transition écologique est en marche avec la transition énergétique qui l’accompagne.

Gardons espoir que chaque geste vers la sobriété apporte ses bienfaits à notre planète,que chacun y trouve sa place dans le plus grand respect pour le bonheur de tous.

Chantal Blot, Jean-Christophe Haglund, Vivien Pelletier - Groupe Olivet Écologique & Solidaire


Décembre 2022

En novembre, au conseil, débat sur les orientations budgétaires préparant le vote du budget en décembre. Nous participons aux commissions générales sur les finances mais pas aux études préliminaires des services ni aux choix politiques majoritaires. Impossible également de faire étudier un budget alternatif.

Du coup, ce DOB reviendra à un exercice rituel: les majoritaires se féliciteront, les minoritaires demanderont quelques renseignements et formuleront des observations générales. Dans un contexte inquiétant (dérèglement climatique, tensions internationales, guerre en Ukraine…) prévoir un budget est hasardeux mais nécessaire. Les finances d’Olivet sont plus saines : tant mieux ! Cela permet de prévoir l’avancement des projets sans hausse des taux de fiscalité locale.

On devra aussi éviter d’augmenter systématiquement les tarifs des services (cantine, repas à domicile, inscription au conservatoire…). Si les finances communales sont vulnérables en temps de hausse des prix de l’énergie et des matières premières, celles des Olivetains le sont aussi !

Nous suggérerons de prendre compte, lors des emprunts, les pratiques des banques en matière d’environnement et d’aller vers une production énergétique locale : ces propositions seront-elles entendues et retenues ?

Chantal Blot, Jean-Christophe Haglund, Vivien Pelletier - Groupe Olivet Écologique & Solidaire


Novembre 2022

Ça y est : ça bouge du côté de la ZAP(Zone Agricole Protégée) décidée en 2016.

Plus de 1000 propriétaires avaient été répertoriés à l’époque et le vendredi 30 septembre dernier,la mairie a réuni tout ce beau monde au Salon Bleu, avec un nombre de places assises très insuffisant:beaucoup d’un certain âge ont dû rester debout !... Inconscience, négligence,imprévision?Erreur d’évaluation sans doute ?

Il s’agissait d’informer les propriétaires des différentes possibilités de gestion de leurs terres car certains conservent leur foncier en espérant le passage en zone constructible.Cette transformation n’est possible que par Arrêté Préfectoral.On ne peut donc raisonnablement pas l’envisager.Mieux vaut organiser d’autres solutions et la Mairie entend les y aider. Dans son secteur ouest,la quasi totalité de la ZAP est incluse dans le périmètre de captage d’eau. La déclaration d’utilité publique de l’Ardillière et des Epinettes précise l’interdiction de stockage de produits phytosanitaires ou hydrocarbures en périmètre rapproché et de nouveaux forages agricoles. Le rapport de la Chambre d’Agriculture indique :

« Une agriculture raisonnée sur ce secteur permettra de protéger la ressource en eau sous-jacente. »

Nous y veillerons.

Chantal Blot, Jean-Christophe Haglund, Vivien Pelletier - Groupe Olivet Écologique & Solidaire


Octobre 2022

Actualité

Leitmotiv des rencontres de quartier : « les gens » roulent trop vite. Suffit-il de le déplorer ? Pour contrôler et sanctionner, la police municipale doit disposer d’effectifs appropriés. Pour modérer la vitesse (ex : boulevard V. Hugo),  nous préconisons le système de phasage des feux en « onde verte »  avec études et expérimentation avant installation.

L’école primaire du Poutyl rouvre, rénovée dans un souci architectural et environnemental affirmé, mais sans panneaux solaires (eau chaude et photovoltaïques) et avec chauffage… au gaz ! On verra comment vivra l’équipement (dalles béton, noues, revêtements…) et comment écoliers et enseignants en feront « leur » école. Le nouveau skatepark, plus silencieux que le précédent, attire une jeunesse pas seulement masculine : tant mieux !

Rappel :

Conseil de Juillet : silence habituel des élus majoritaires concernant le débat métropolitain sur eau et assainissement. Même silence (gêné ?) sur l’avenant au projet Clos du Bourg préparant la cession à la Providence… des  terrains et locaux de la Cerisaie, école publique. Nous avons dénoncé cette atteinte au patrimoine olivetain et à la laïcité.

Chantal Blot, Jean-Christophe Haglund, Vivien Pelletier - Groupe Olivet Écologique & Solidaire


Septembre 2022

« Une douche froide, dans le noir, une fois par mois », voilà comment certains ironisent sur
l’écologie…
Pourtant nous venons tous de vivre avec désagrément ces épisodes de canicule et cette sécheresse
sévère.
Déplanter les décorations florales de la ville économise l’eau, certes, mais installer des plantations
résistantes à la sécheresse serait plus judicieux.
Végétaliser nos cours d’école est source de fraîcheur, certes, encore faut-il planter des variétés
d’arbres ne nécessitant pas d’arrosage. Les feuilles vernissées du chêne vert ou poilues du ciste sont
deux exemples d’adaptation à la sécheresse.
Installer des maraîchers dans la Zone Agricole Protégée (ZAP) crée en 2016 et toujours inactive
serait un approvisionnement proche pour tous les citoyens et pour la commune évitant ainsi des
transports inutiles .
Eteindre l’éclairage public, sujet maintes fois évoqué aux Conseils Municipaux, dans certains
quartiers, à certaines heures,éviterait la perturbation de l’écosystème, ralentirait l’explosion des
dépenses communales sans augmenter la criminalité. Des villes de la région l’appliquent déjà et
expérimentent des solutions plus modernes encore que l’installation de leds.
Chaque geste compte et tout commence au niveau local.


Chantal Blot, Jean-Christophe Haglund, Vivien Pelletier - Groupe Olivet Écologique & Solidaire

 

Groupe minoritaire - À gauche pour Olivet

MARS 2024

Faisons du sexisme de l'histoire ancienne

Message du Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et  les hommes dans son 6ème rapport annuel sur l’état du sexisme en France. 

Selon ce rapport « Famille, école et numérique sont les trois incubateurs qui inoculent le sexisme aux enfants dès le plus jeune âge. Il faut donc le combattre là où il nait. » 

Mais il  existe bien d'autres incubateurs ;  jetons un œil sur le précédent numéro du magazine municipal (n°257). Si l’on s’en tient aux illustrations et photos le ratio y est de 16 % de femmes et de 40% en ajoutant l’agenda des manifestations, sans qu’il y ait volonté manifeste de « nuire » aux femmes. Mais c’est ainsi que fonctionne notre société au quotidien ! 

Alors le 8 mars et tous les jours de 2024 luttons contre le sexisme et défendons les droits des femmes

 

Dominique Ragon - Groupe À gauche pour Olivet


janvier/FÉvrier 2024

À propos du Centre de Rétention Administrative

« Le projet n’a pas provoqué de levée de boucliers dans la commune » peut on lire dans un article de la Rep du Centre du 3 janvier 2024 laissant à penser que peu de personnes s’opposent à ce CRA!
Nous avons déjà interpellé le maire et les conseillers lors d’une question écrite au conseil municipal de mars 2021. En mai 2021 nous écrivions notre opposition à cette construction dans cette page. Depuis plus de 3 ans, nous militons au sein du Collectif contre les Expulsions et la Rétention pour dénoncer les conditions inhumaines de ces « rétentions ».En 2020 nous étions les seuls à nous exprimer clairement contre le CRA dans notre programme. Près de 400 électeurs ont choisi ce programme… à Olivet aussi des voix s’élèvent pour dire : Nous sommes CONTRE l’ouverture d’un CRA ici ou ailleurs.

 

Dominique Ragon - Groupe À gauche pour Olivet


Décembre/janvier 2023/2024

A Olivet, les Foulées Roses, sont devenues la signature de la commune. Les gains sont reversés pour la recherche. Elle en a bien besoin ! 

Dans le même esprit, on trouve le Téléthon, le Sidaction, les pièces jaunes, les restos du cœur, les Secours Populaire et catholique, le loto du patrimoine… Dans cette course à la générosité la liste est largement incomplète. 

L’appel à cette générosité populaire, aux dons, au bénévolat ne doit pas remplacer de réelles politiques sociales dans le cadre de services publics forts. 

Mais elle compense de plus en plus les manquements de l’état. C’est dans l’impôt que les fonds essentiels doivent être prélevés, d’autant que le taux d’imposition en France est plus élevé (45,1%) que celui globalisé de l’Union Européenne (40,7%) en 2021. 

Les mouvements syndicaux appellent à des rassemblements unitaires pour exiger ces politiques en faveur de la santé, de l’école, des moyens d’existence… 

Ceux qui œuvrent sans relâche dans les organisations caritatives mesurent concrètement la misère qui s’installe. Leur action n’aura d’efficacité durable que si elle s’inscrit dans une politique budgétaire à la hauteur des enjeux. 

Alors…l’union fait la force ! 

 

Dominique Ragon - Groupe À gauche pour Olivet


novembRE 2023

La santé à deux vitesses.

La presse locale du 24 août, nous informe que «des urgentistes créent un centre dédié aux soins non programmés à Olivet, qui sera ouvert 7 jours sur 7», de 8h à minuit, début 2024, afin de répondre à un besoin réel pour des patients qui n’ont plus ou pas de médecin traitant. En parallèle, des médecins se déconventionnent. La Sécurité sociale ne prendra plus en charge les remboursements des consultations, mais seulement 0,61€ !

C’est ainsi qu’à Olivet, un médecin généraliste concerné pratique des tarifs exorbitants, à 65 € la consultation ! Les patients de celui-ci pourront-ils continuer à se faire soigner à ce coût ? D’autant qu’aucun autre praticien sur le secteur n’accepte de nouveaux patients. C’est un odieux chantage. Sans compter que ce professionnel, qui a débuté sa carrière dans une maison médicale, a bénéficié de l’aide de la ville.

La santé n’est pas une marchandise, chacun doit pouvoir être soigné. La population devra-t-elle supporter encore longtemps les conséquences des différentes politiques libérales qui détricotent petit à petit notre système de santé et de protection sociale ?

 

Dominique Ragon - Groupe À gauche pour Olivet


OCTOBRE 2023

Les restos du cœur sont en difficulté, preuve de la progression de la misère dans notre pays. Parallèlement les riches , le CAC 40 ne se sont jamais aussi bien portés , ces riches qui ne payent pas les impôts dans les mêmes proportions que les salariés. L’état n’a comme « rustine » qu’un appel à « générosité » de la grande distribution, quand sa mission est d’assurer les conditions d’existence de nos concitoyens. Notre société marche sur la tête. Se nourrir dépend de plus en plus de la charité. C’est une atteinte à la dignité, sans parler des problématiques non moins importantes du logement, du droit à la santé. C’est inacceptable que notre pays fonctionne avec autant d’associations caritatives devenant des institutions. Olivet comme d’autres communes participe à l’atténuation de cette misère sous diverses formes , mais on ne construit pas d’avenir sur de telles bases. 


Ne nous résignons pas ! Même s’il faut apporter de l’aide à ces associations, la réponse est politique avant tout en donnant du pouvoir d’achat en augmentant salaires et pensions, en recréant des services publics de proximité.

Dominique Ragon - Groupe À gauche pour Olivet


SEPTEMBRE 2023

10 ans pour les carrés potagers du Val le 10 juin! Initiative conviviale d’échanges citoyens autour de la nature, son respect. M. le Maire n’est pas venu et a délégué l’adjointe à la vie sociale. 10 ans pour Espérance Banlieues qui gère le cours Guillaumet, école payante valorisant le patriotisme (lever des couleurs quotidien), l’obéissance sans conteste à la religion. M. le Maire a le temps pour le clin d’œil à la discipline militaire et le sourire à l’enseignement privé. Forum des associations de septembre : Le cours Guillaumet tient un stand là où la règle est de refuser toute association  politique. ICEO association olivetaine non politique défendant la distribution de l’eau ne peut y participer. Prochainement le Centre de Rétention Administrative qui privera injustement de liberté des êtres humains va ouvrir. M. le Maire donnera-t-il l’accolade au ministre de l’intérieur et à la police aux frontières ?  
Politique, idéologie, citoyenneté... Les choix de M. le Maire sont clairs mais contestables à l’heure où il faut se positionner sur les priorités de la planète et de ses habitants. 

À chaque olivetain de faire les siens ! 

Dominique Ragon - Groupe À gauche pour Olivet


juillet-août 2023

 

Que retenir du bilan d’activité du Centre Communal d’Action Sociale présenté lors du conseil municipal de mai 2023  ? Les demandes de domiciliation ont doublé (62). Des chèques multi-services, des tickets de bus ont été distribués…combien ? Selon quels critères ?  

Les aides pour la jeunesse, les familles, retrouvent leurs niveaux de 2019 sauf pour l’aide aux adhésions sportives et culturelles (-50%).  

Le nombre de seniors inscrits au registre nominatif communal a augmenté de 70% depuis 2019. Le nombre de repas livrés à domicile reste constant depuis 3 ans, mais la participation globale du CCAS augmente de 85% sur la même période. Pourquoi ? 

Pas un mot sur le budget global, les effectifs dédiés au CCAS. 

Nous aurions pu poser  ces questions . Pour cela il aurait fallu recevoir le document avant le conseil. Envoyé à 15h…pour le conseil de 18h30 ! « Consultez le compte-rendu de la commission »indique le maire. Soit ! Celui-ci traite de la création de la maison de la parentalité ???De qui se moque-t-on ? On ne peut pas travailler correctement sur un sujet si important dans un délai si court.

Dominique Ragon - Groupe À gauche pour Olivet


Juin 2023

La piscine du Poutyl vient d’ouvrir. Quel bonheur de pouvoir s’ébattre dans une eau fraiche...à condition que la piscine soit ouverte.

Pourquoi ne le serait elle pas ? C’est  la question à laquelle nous n’avons ni réponses ni explications.

L’Inox a supprimé des matinales, fermé un dimanche et d’autres jours. Nous attendons  une autre qualité de service de la part de professionnels. C’est le choix de la majorité municipale de confier des missions de service public à des prestataires privés, soit !

A chaque délibération sur une délégation, AGPO met en avant sa préférence pour la régie publique, un service géré directement par la ville avec ses fonctionnaires.

Au moment du choix du délégataire pour les piscines, nous avions pointé  une insuffisance de moyens en personnel par rapport aux prestations envisagées.

Un certain nombre de « clients » ont été avertis par mail de ces fermetures inopinées, d’autres l’ont découvert devant la porte.

Nous pensons nécessaire un sérieux rappel à l’ordre de la municipalité auprès du prestataire. Nous nous permettons aussi un conseil, réfléchir dès aujourd’hui à un nouveau mode de gestion.

Dominique Ragon - Groupe À gauche pour Olivet


mai 2023

A l’heure où cet article est déposé, la réforme des retraites n’est pas actée.

A Gauche Pour Olivet s’oppose à cette loi, dénonce les arguments mensongers et diffuse les propositions qui permettent de répondre aux problèmes sans peser encore sur les salariés

Vendredi, 3  mars, nous distribuions à l’entrée du marché un tract d’information et d’appel à manifester le mardi suivant dans les rues d’Orléans C’est alors que la police municipale nous intima l’ordre de nous déplacer derrière la barrière d’entrée du marché, du côté de la circulation des voitures ainsi que les personnes qui s’arrêtaient pour discuter avec nous.

Liberté d’expression, droit à l’information, c’est ce qu’AGPO faisait valoir ce  jour-là auprès de la population.

En même temps, la députée Renaissance par ailleurs rapporteuse du projet à l’Assemblée Nationale distribuait elle aussi sans problème au marché.

Nous nous interrogeons sur les  consignes données aux agents municipaux ce jour-là.

En résumé Olivet c’est aujourd’hui 4 fleurs pour son fleurissement, 4 pouces baissés pour sa liberté d’expression et bientôt 4 menottes pour son centre de rétention administrative.

 

Dominique Ragon - Groupe À gauche pour Olivet


avril 2023

A OLIVET la participation demandée aux familles pour des voyages scolaires dans un collège, oscille entre 420 et 460€. Ce laisser à charge est lourd pour toutes les familles, en particulier des familles à bas revenu qui existent aussi. Ces projets pédagogiques élaborés par les professeurs, se justifient pleinement. Ce travail mérite d’être soutenu. Ils visent à renforcer leur action éducative, donnent une ouverture culturelle et renforcent la cohésion du groupe classe.

Les textes officiels insistent pour que « les établissements veillent à ce que les ressources des familles ne constituent pas un facteur discriminant entre élève ».

C’est pourquoi les parents d’élèves, à juste titre, ont proposé de solliciter les ressources propres de l’établissement, le financement du Conseil Départemental dont dépendent les collèges, afin que « la participation des familles soit raisonnable », comme cela se fait dans d’autres départements. REFUS.A OLIVET c’est bien connu, chacun a les moyens de payer !!!

Sans ces aides, des collégiens, à l’avenir, risquent d’être privés de voyages éducatifs et les professeurs découragés dans leurs initiatives.

AGPO souhaite l’inscription de cette question aux différents niveaux de responsabilité lors de l’étude des budgets

Dominique Ragon - Groupe À gauche pour Olivet


mars 2023

Annoncé pour 100 millions d’euros CO’Met est devenu un gouffre.

Rappelons que ce projet initié par la ville d’Orléans, devenu métropolitain (tour de magie) va être payé par NOUS

Subvention Département = argent public = NOUS

Subvention Région= argent public = NOUS

Subvention État = argent public = NOUS

Comment en est on arrivé là ?

Mes oreilles résonnent encore de toutes les belles explications justifiant de la nécessité d’une métropole et de ses équipements pour faire entrer Orléans dans une autre dimension.

En conseil municipal nous avons débattu et voté sur la globalité du projet : salle de sport/spectacle, palais des congrès/parc expo

J’étais et je suis toujours POUR un nouveau parc expo, RÉSERVÉ sur le palais des congrès et CONTRE la salle sport/spectacle.

Il faut aussi rappeler que NOUS n’avons pas été consultés sur la réalisation de ce projet. Combien de gymnases auraient pu être construits ou rénovés pour ce coût ?

Souvenez vous en quand le temps des élections sera venu !

Et parce que la majorité métropolitaine a les yeux plus grands que le ventre, c’est maintenant à NOUS de passer à la caisse.

Dominique Ragon - Groupe À gauche pour Olivet


février 2023

OUVERTURE DES COMMERCES LE DIMANCHE
UN ENJEU SOCIÉTAL

Le conseil municipal du 12 décembre 2022 autorise 12 FOIS l’ouverture complète de certains magasins en 2023,

Arguments justifiant ce choix :

- concurrence en ligne ? Par exemple « AUCHAN » réalise 344 millions de bénéfice en 2021.

- créer des emplois. Lesquels ? précaires , contrats étudiants, CDD, intérimaires

- les salariés améliorent leur revenus. Avec du temps partiel imposé, des salaires à 900€/mois, un petit plus est bienvenu

- appel aux volontaires !!! une caissière depuis 15 ans en vacances en juillet, refuse de travailler le dimanche, elle se retrouve en congés imposés en août

AGPO A VOTÉ CONTRE

En 2015 Macron déclare : « la loi doit régler les 3 maladies de la France, défiance, complexité, corporatisme en modifiant un certain nombre de réglementations afin de restreindre le droit au repos du dimanche et faciliter le travail de nuit »

Le dimanche est essentiel pour le repos, l’activité familiale, sportive, culturelle, associative, . Faire travailler le dimanche participe de la volonté du patronat, gouvernement de détricoter les droits des salariés.

OUVRIR LE DIMANCHE OU PAS, ENJEU DE SOCIÉTÉ

Dominique Ragon - Groupe À gauche pour Olivet


janvier 2023

Décembre , ordre du jour du conseil municipal, le vote du budget.

Ce n’est pas une affaire de spécialistes.

Pas vraiment.A Olivet comme ailleurs, les orientations budgétaires sont éminemment politiques.

Certes certaines dépenses sont dictées par l’évolution de la commune…école ,voirie .. quelle que soit la couleur de la majorité, ces décisions sont nécessaires.

En revanche, d’autres investissements qui contribuent à améliorer le cadre de vie, alimentent la vitrine de la commune…piscine, skate-parc, embellissement du centre bourg… pourquoi pas…

Pourtant il en est qui sont moins visibles mais tout autant indispensables pour une commune. Des investissements qui concourent à la solidarité, à la prise en compte de la différence, l'entraide..

La création d'un 2ème lieu d’accueil d'urgence, une épicerie solidaire permettraientt à notre ville d’être plus accueillante pour nos concitoyens, dans un souci de mixité sociale…

Le budget de la ville devrait permettre de répondre aux besoins de la population, dans toute sa diversité, dans toutes ses composantes.

C’est pourquoi nous proposons un budget municipal construit avec la participation active des habitants.

Nous profitons de cette tribune pour souhaiter à tous, une bonne année 2023

Dominique Ragon - Groupe À gauche pour Olivet


décembre 2022

Le Clos du Bourg devenu ''Éclosion''

Le 20 octobre dernier, présentation publique d'une partie des futures constructions par les architectes retenus pour ce projet.

Quel sera le prix de ces futurs logements ? Qui pourra y accéder ? Concernant les logements sociaux, leurs catégories n’ont pas été évoquées. A ce stade du projet, on sait juste qu’ils seront 39 regroupés sur l’îlot 4. Nous craignons une forte gentrification du centre bourg.

Plusieurs questionnements sont apparus notamment par rapport à la végétalisation, l'imperméabilisation des sols, la récupération des eaux pluviales, la protection des arbres existants, le plan de circulation automobile...

Des réponses ont été partiellement apportées, cependant nous insistons sur les bienfaits qu'apporte la végétalisation des espaces urbains pour l'environnement, la santé et le bien-être des habitant-e-s.

Après un été torride et un déficit hydrique important, il devient vital pour l'avenir de continuer à inclure ces questions lors d'aménagements nouveaux et d'impliquer la population à ces réflexions car chacun-e- est en mesure d'apporter ses idées. Et pourquoi pas, réfléchir ensemble pour apporter du confort utile sur des bâtiments existants ?

Dominique Ragon - Groupe À gauche pour Olivet


novembre 2022

Piscines en eaux troubles

Cet été le tarif des piscines a augmenté de 15 % au mois d’août. L’entrée est désormais de 5,40€ pour les olivétains et 7,40€ pour les extérieurs. Certes le délégataire (Prestalis) se défend en arguant que « les augmentations sont prévues dans le contrat ». On peut toutefois s’interroger sur cette augmentation élevée. Qui pourra bientôt s’offrir le luxe de nager ?

L’ancien délégataire (Vert Marine) a décidé de fermer une trentaine de centres aquatiques début septembre, laissant ainsi les collectivités gérer le désappointement des usagers face à cette rupture de service public. Au conseil municipal du 26 septembre ce même délégataire était absent. Son rapport sur la gestion des 2 piscines en 2021 pose plusieurs questions restées en suspens, les comptes présentés n’ayant pas été certifiés!

Nous attendons que le nouveau délégataire, Prestalis, dont nous apprenons subrepticement qu’il gérera aussi le camping avec sa société Camping Frery, présente plus de gages.

Que d’énergie et d’argent public utilisés pour faire respecter le bon déroulement des contrats de Délégation de Service Public.

Pour nous une seule gestion : la gestion directe par la ville !

Dominique Ragon - Groupe À gauche pour Olivet


octobre 2022

Et ce qui devait arriver ….arrive

En février 2022, la direction académique annonce l'ouverture d'une classe à l’école du Val compte tenu de la prévision des effectifs d’écoliers.

En septembre 2022, nous apprenons la fermeture d'une classe à l’école du Val…

Que comprendre ?

L’école du Val n'a pas de salle pour accueillir une classe supplémentaire.

Peut-être une autre école en aurait la possibilité !

La mise à disposition de locaux pour la scolarisation des écoliers est de la responsabilité de la commune.

Mais non, pas de salle disponible et certainement pas à l’école de la Cerisaie.

N'oublions pas que cette dernière va être vendue à l’Ogec pour agrandir l’école privée de la Providence.

Du coup où vont aller les élèves qui auraient dû être accueillis dans le Val ?

Certes une magnifique école vient d’être inaugurée.nLe projet de l’école de la Vanoise est superbe.

Cela ne compense pas la carence de locaux dont la municipalité olivétaine est directement responsable.

De jeunes familles s'installent et doivent pouvoir compter sur le service public pour scolariser leurs enfants.

Dominique Ragon - Groupe À gauche pour Olivet


septembre 2022

MÉTROPOLE : LES ACTES CONTREDISENT LE DISCOURS

le conseil municipal d’avrilba débattu du pacte de gouvernance métropolitain.

Un des objectifs un projet commun plaçant la proximité et la relation aux habitants au centre de l’action métropolitaine ».

Il y a loin de la coupe aux lèvres . Le texte propose 8 outils pour gouverner la métropole(bureau, conférence des maires,comités de pilotage ...)

En dernier, la participation citoyenne  !  « des dispositifs adaptés et diversifiés seront mis en place sur les questions impactant la vie quotidienne »

Comment y parvenir ? ! Le compte rendu des débats métropolitains sur ce pacte est lui tout a fait révélateur.

AMENDEMENT permettant de recourir au droit de pétition,référendum d’initiative citoyenne REJETÉ<

AMENDEMENT sur la possibilité pour une commune de décider in fine en cas de désaccord avec la métropole REJETÉ

AMENDEMENT proposant la tenue d’une réunion publique annuelle de compte rendu de mandat REJETÉ

J’ai voté CONTRE cette mise à l’écart des citoyens . Agpo sera toujours à vos cotés sur les thèmes de votre quotidien.

Dominique Ragon - Groupe À gauche pour Olivet

Groupe minoritaire - Olivet près de vous

MARS 2024

On s'en friche...? 

Comme nous avons pu le remarquer avec le ballet croissant des engins de chantier, le rythme des projets urbains lancés sur notre ville ne faiblit pas. Cependant nous notons que, mis à part ceux soutenus par le contribuable, et qui visent notamment les équipements publics (école, gymnase) ou la construction de logements sociaux, les promotions privées à vocation résidentielle peinent à clôturer leurs programmes ou sont carrément au point mort. Nous avons souvent alerté sur le risque de cette course aveugle à l'évolution urbaine au regard de la capacité de résilience de notre ville et face à l'évolution de ce secteur en proie à la crise économique. Avant de lancer les terrassements pour les constructions en prévision, il serait utile de faire un point sur l'avancement de la commercialisation, évitant de faire able rase ailleurs pour rien ou pour longtemps !

Gile de Sousa - Liste “Olivet près de vous”


janvier/fÉvrier 2024

Une énergie qui nous laisse sur la réserve 

Afin de répondre aux objectifs fixés par la Loi d’Orientation et Mobilité, l’arsenal destiné à accélérer la transition vers les véhicules hybrides ou électriques est renforcé cette année. Hausse du malus écologique pour les moteurs thermiques, restrictions d’accès à compter de 2025 dans les ZFE, densification des stations de recharge, l’essor du marché du véhicule électrique est exponentiel ! Si le délégataire en charge du réseau des bornes dans notre métropole peut garder le sourire devant un avenir prometteur, l’usager depuis le début de l’année, un peu moins. La recharge est désormais payante. C’est la faute à ….la hausse du coût de l’énergie ! Nous plaidons, faute de mieux, pour un gel des tarifs sur une longue période, ou une prévision sur la hausse à prévoir lors de la suppression à venir du bouclier tarifaire fin 2024.

Gile de Sousa - Liste “Olivet près de vous”


Décembre/janvier 2023/2024

Faites ce que je dis, ne regardez pas ce que je fais... 

Nous avons pu lire dans le dernier numéro du Oh OLIVET, les recommandations, voire les obligations pour les particuliers en matière de constructibilité afin de lutter contre l’imperméabilisation des sols. 

Différents procédés ont été mis en avant pour les futures constructions (plantation d’arbres, préservation des espaces verts, végétalisation des toits,...) Nous avons pu mesurer avec les derniers épisodes météorologiques, ô combien l’artificialisation des sols est un facteur aggravant en cas d’épisodes pluvieux intenses ou de fortes chaleurs. Nous pouvons ainsi légitimement nous demander pourquoi ces orientations ne sont pas au cœur de la politique urbaine menée sur notre ville. En Effet, nous cherchons les toits végétalisés dans les programmes en cours et dans ceux à venir, la plantation d’arbres alors qu’en parallèle des hectares sont sacrifiés sur l’autel d’une densification urbaine galopante nous laissent perplexes. 

Nous plaidons pour une réorientation des différents projets en accord avec les engagements affichés, il n’est pas trop tard, peut-être que cette année le père noël sera vert. Bonnes fêtes à tous ! 

Gile de Sousa - Liste “Olivet près de vous”


NovemBRE 2023

Agir pour ne pas subir…

Prendre part à la vie publique de notre commune fait partie de notre rôle de citoyen. Bien que dénué de toute obligation, être un citoyen actif permet de participer, ou au moins de mieux comprendre, les transformations en cours et la politique menée dans notre ville. Garder un lien fort entre l’administré et sa collectivité est un gage de transparence.

C’est au niveau municipal que cette implication est la plus tangible. Pour que la démocratie participative ne soit pas qu’un concept vendeur, nous devons saisir les opportunités d’expression qui s’ouvrent aux habitants à travers les ateliers de travail, réunions publiques, visite de quartier, etc….Nous vous invitons à consulter l’agenda municipal, rythmé par la cadence des projets urbains, nombreux sont les évènements à venir ouverts aux habitants. Une forte mobilisation témoignera de notre préoccupation à défendre notre cadre de vie et l’avenir de notre belle commune.

Si vous êtes dans l’incapacité d’y participer, n’hésitez pas à nous faire part de vos doléances, nous les porterons pour vous : olivetprochedevous@gmail.com

 

Gile de Sousa - Liste “Olivet près de vous”


OCTOBRE 2023

Greenwashing ou démarche sincère ? 

Le vert est à la mode et ce jusque dans la nouvelle charte graphique de ce magazine. 
Ce changement illustre la volonté d’intégrer dans les orientations politiques l’urgence climatique, et nous nous en réjouissons.  
Pour ne pas confondre prise de conscience réelle et technique de marketing, l’image écoresponsable véhiculée de notre ville doit se traduire dans les faits. 
A en croire par l’évolution de la couleur verte dans l’image satellite de notre commune au fur et à mesure des années, nous sommes persuadés que des efforts restent à faire pour ralentir l’expansion urbaine. Dans cette matière, pose de la première pierre de la nouvelle école de la Cerisaie ce mois-ci et feu vert au futur aménageur de la Vanoise pour ouvrir la phase de concertation. La prochaine réunion publique se tiendra le 13 octobre prochain à l’Alliage. Soyons nombreux à y participer, émettre nos avis, afin de garantir ensemble les engagements d’exemplarité du projet en matière de biodiversité et de transition écologique…. 

 

Gile de Sousa - Liste “Olivet près de vous”


SEPTEMBRE 2023

Les cloches des cours d’écoles sonnent la fin de l’été… 
C’est la rentrée, et comme chaque année, cette échéance parfois redoutée, est attendue avec effervescence car elle demeure un marqueur de renouveau, de challenge aussi bien pour les petits que pour les grands. 
C’est en ce mois de septembre que nous définissons bien souvent notre emploi du temps pour le reste de l’année. Nous devons à cette occasion organiser un jonglage ardu entre nos obligations professionnelles, familiales et associatives. 
Et cette articulation n’est pas simple, surtout dans la conjoncture actuelle ! Notre mission d’élu est de vous y aider au mieux à travers une action palpable au quotidien, c’est la ligne politique que nous défendons. 
Les défis qui nous attendent sont nombreux, nos choix et actions doivent répondre aux impératifs dictés par l’urgence climatique, s’adapter au contexte économique et social. 
Nous sommes prêts et motivés, ensemble nous réussirons cette rentrée, surmonterons les difficultés car n’oublions pas : c’est face au vent que les avions décollent….

 

Gile de Sousa - Liste “Olivet près de vous”


juillet-août 2023

L’année dernière dans cette tribune nous souhaitions que la parenthèse estivale permette à tous de bien souffler avant une rentrée économique et sociale qui ne s’annonçait tendue. Elle fut en effet au combien difficile et malheureusement au fil des mois, la situation s’est davantage détériorée. Le pouvoir d’achat et le moral des ménages est au plus bas, obligeant la plupart à s’adapter, faire des choix de raison au détriment des plaisirs qui rythment habituellement cette période d’été. Beaucoup sont contraints de reporter certains projets pour assurer le quotidien et les échéances de la rentrée à venir. A ces sacrifices, nos pouvoirs politiques devraient répondre par plus de démocratie, par une écoute plus attentive, afin que leurs choix s’adaptent à l’urgence et tiennent véritablement compte de la réalité et de l’évolution de la conjoncture. Ce n’est pas le cas, les leurres de démocratie participative cachent une vision technocratique de l’exercice du pouvoir parfois déconnectée, qui se vérifie jusqu’à notre niveau municipal. Ceux qui exercent le pouvoir sont pourtant comptables des efforts de tous, nous veillerons à ce qu’ils ne l’oublient pas.  

Gile de Sousa - Liste “Olivet près de vous”


juin 2023

Voilà l’été, enfin l’été…

Attendu avec impatience par nos enfants car synonyme de grandes vacances, de farniente pour certains, d’évasion pour tous ceux qui ont la chance de partir, c’est dans tous les cas pour la plupart d’entre nous, l’occasion de profiter de la vie en plein air au son du bourdonnement des abeilles et aux chants des grillons.  

Cette parenthèse estivale est la bienvenue pour permettre à tous de souffler, de se ressourcer grâce aux moments de partage en famille ou entre amis. C’est aussi le moment de profiter des événements organisés par la ville, un joli programme encore cette année pour la Bamboche. 

C’est également la période des festivités, nous espérons à ce propos que cette année contrairement à l’année dernière, la fête de la musique dans notre ville profite de la longue soirée qu’offre ces longues journées d’été. 

Cette période est aussi malheureusement sujette à une hausse des cambriolages dont notre ville est une cible privilégiée. N’hésitez pas à signaler vos dates de départ à la Police municipale qui effectuera des rondes pendant votre absence.

Gile de Sousa - Liste “Olivet près de vous”


mai 2023

Déambul'action...

A l’approche de l’été, vient le temps des balades, des activités physiques en extérieur, notre ville offre à travers ses chemins, ses venelles, ses champs, ses espaces verts, une multitude d’espaces que nous devons absolument sanctuariser afin qu’Olivet préserve son esprit champêtre auquel nous sommes tous attachés. 

Nous saluons le travail entrepris afin de cartographier et entretenir ces circuits, mais cette action pour être efficace doit être secondée par une utilisation consciencieuse de chacun. La sécheresse fragilise ces milieux et les rendent vulnérables, chaque usager doit devenir acteur, témoin actif face à une éventuelle situation qui risquerait de mettre en danger ce biotope. N’hésitez pas à signaler en mairie les endroits qui vous semblent nécessiter une action urgente, un entretien particulier de la part des services municipaux. 

Afin qu’Olivet préserve son appellation de  ville-village, nous devons être les gardiens de cette richesse qui fait partie de l’ADN de notre commune. 

La flânerie n'empêche pas la vigilance, d'ailleurs n'était elle pas comme le disait Balsac la gastronomie de l'oeil?

Gile de Sousa - Liste “Olivet près de vous”


avril 2023

L’arbre qui cache la forêt…

Engagés pour la protection et la revalorisation de notre patrimoine communal, la réhabilitation du domaine du donjon faisait partie des propositions mises en avant dans notre programme. Nous sommes heureux que ce poumon vert fasse désormais l’objet d’une étude en vue d’un futur réaménagement de la partie bois et des installations sportives.

C’est un projet important pour l’attractivité de notre ville, nous le suivrons avec le plus grand intérêt, cependant il ne faut pas négliger le volet consacré à la préservation et la protection de la forêt, il doit rester l’enjeu principal du projet.

La période de sècheresse sans précédent que nous avons connu cet hiver laisse présager une grande menace pour nos espaces verts durant cet été, les espaces boisés sont particulièrement exposés.

Ce manque d’eau sera fatal pour certaines espèces sans parler des risques d’incendies. Il faut réadapter la gestion forestière et plus généralement celle de nos espaces verts. Cela doit guider notre réflexion vers des essences mieux adaptées à ce changement climatique pour le reboisement et enclencher un programme ambitieux de renaturation.

 

Gile de Sousa - Liste “Olivet près de vous”


mars 2023

Et au milieu coule une rivière…

Très attendue, la fin des travaux et donc l’ouverture à la circulation du pont Cotelle prévue ce mois-ci devrait, espérons-le, rétablir la fluidité presque oubliée du trafic en entrée et sortie de ville aux heures de pointe.

Cela va permettre également de mesurer en conditions normales, la pertinence des choix opérés en matière de sens de circulation et accès au centre-ville qui avaient rappelons-le, fait couler beaucoup d’encre…

Constants dans notre engagement pour la défense d'une politique de proximité faisant preuve de pragmatisme et d’agilité, nous serons particulièrement attentifs au résultat. L’attractivité de nos commerces, le bien-être de nos entreprises et des usagers qu’ils appartiennent au nord ou au sud d’Olivet en dépendent.

Pour finir, Nous tenons à saluer notre collègue Jean Christophe Haglund, qui a quitté son siège du conseil municipal le mois dernier, souligner son engagement et le remercier pour la qualité et le respect dans les rapports républicains que nous avons entretenus au sein de notre assemblée durant cette partie de mandat, nous lui souhaitons bon vent pour la suite.

 

Gile de Sousa - Liste “Olivet près de vous”


février 2023

En février arrive la chandeleur….

C’est à l’origine, la fête des chandelles que nous fêtons chaque année lors de nos soirées crêpes, les mesures de délestage possibles jusqu’à fin mars en cas de pénurie d’électricité sur le réseau pourraient si les coupures de courant sont nécessaires, nous permettre de vérifier bien malgré nous l’étymologie de cette tradition !

Heureusement, l’hiver jusqu’ici clément nous laisse espérer éviter la bougie, malheureusement pour les commerçants et entreprises ne bénéficiant pas du « bouclier tarifaire » ce sont celles des salles des ventes aux enchères qui risquent de s’allumer…

Nous avons déjà dans cette tribune dénoncé ce braquage financier qui dans cette période d’inflation généralisée porte l’estocade pour bon nombre de nos artisans et commerçants, nous devons redoubler nos efforts pour les soutenir.

Enfin Nous tenons à saluer le lancement du programme HOP mis en place par la ville permettant d’accompagner les olivetains dans une activité physique en leur faisant découvrir de nouvelles disciplines grâce à nos associations sportives illustrant bien le dynamisme et la richesse de notre éventail associatif.

 

Gile de Sousa - Liste “Olivet près de vous”


janvier 2023

« Les années viennent sans bruit…. »

Si chaque année nous pouvons mesurer la justesse de ce joli vers, nous ne sommes malheureusement pas certains que ce soit le cas pour ce début 2023 ;

Trêve des confiseurs passée, nombreux sont les dossiers explosifs en attente (réforme des retraites, prix de l’énergie, inflation, mesures sanitaires,…) qui risquent de faire voler en éclat une paix sociale si chèrement acquise à base de « quoi qu’il en coute » et de divertissements sportifs fussent-ils sous le feu polémique du soleil qatari.

Face aux nombreux défis qui nous attendent, nous devons être acteurs, chacun à son niveau, en faisant preuve de responsabilité dans nos actes et dans nos choix. Réinventer notre façon de consommer, changer certaines habitudes de vie au quotidien devront faire partie du plein des bonnes résolutions pour cette nouvelle année.

De toute façon à la pompe des vœux, le prix du carburant n’est pas touché par l’inflation…profitons-en !

 

Gile de Sousa - Liste “Olivet près de vous”


décembre 2022

Quand on partait de bon matin…

Notre ville a déployé des efforts considérables pour se doter d’un maillage conséquent de pistes cyclables afin de favoriser le déplacement à vélo. Cependant la circulation sur la voie publique reste un espace partagé ou les règles du code de la route s’appliquent de la même manière à tous les usagers. Afin de garantir la sécurité de chacun, les cyclistes doivent respecter ces règles. A la date où nous envoyons cet article (mi-novembre), l’entrée et la sortie des classes en particulier pour les collégiens se fait d’ores et déjà de nuit, or nous constatons que nombreux cyclistes ne répondent pas aux exigences légales pour l’éclairage vélo. Avec la baisse de l’éclairage publique en raison du rationnement énergétique, nous appelons chacun à la plus grande responsabilité, les parents, la police municipale à la plus grande vigilance afin d’éviter les drames encourus par de tels comportements.

Restons attentifs aux autres en cette période de fêtes de fin d’année que nous vous souhaitons aussi bonne que possible, avec une attention particulière pour les personnes isolées ou dans la difficulté.

 

Gile de Sousa - Liste “Olivet près de vous”


Novembre 2022

Chauffe qui peut… !

L’augmentation vertigineuse du prix de l’Energie plonge les communes dans une situation intenable. En effet ne bénéficiant pas à ce jour de bouclier tarifaire, se profile un dilemme cornélien entre réduire les services publics ou augmenter la fiscalité locale.

Nous ne voulons ni de l’un ni de l’autre, et mis à part un dress-code mettant le col-roulé à l’honneur, aucune mesure gouvernementale ne se dessine pour compenser ces entailles dans le budget de fonctionnement des villes.

Notre capacité d’auto-financement va être sévèrement impactée et la baisse de la dotation de l’état couplée à une conjoncture économique en tension n’aideront pas à trouver des marges de manœuvres suffisantes.

Il est urgent de dresser un état des lieux de la consommation énergétique sur Olivet et trouver les leviers d’actions pour lutter contre ce qui s’apparente à un véritable racket organisé de la part des fournisseurs.

Nous devons optimiser les achats d’énergie en mutualisant au niveau métropolitain et départemental afin de contractualiser au mieux et préserver une soupape financière pour aider nos ménages les plus fragiles à traverser cet hiver.

 

Gile de Sousa - Liste “Olivet près de vous”


octobre 2022

Charité bien ordonnée….

Commence par soi-même ! Nos responsables politiques demandent en ce contexte économique difficile de limiter nos consommations énergétiques afin de parvenir à traverser cette période de pénurie et nous le comprenons. Il est de notre devoir à tous d’agir en responsabilité vis-à-vis de nos concitoyens et de notre planète. Cependant, il est nécessaire que nos collectivités montrent l’exemple : éclairage publique, bâtiments publiques, services administratifs, équipements…. Chaque poste doit faire l’objet d’une régulation afin de minimiser l’impact sur le budget qui en final sera supporté par le contribuable.

Il serait opportun de rendre publique de façon périodique, l’évolution des relevés de consommations de chaque bien communal afin de mesurer l’effort réalisé.

De même, repousser ou revoir certains projets urbains dont la réalisation énergivore et plus couteuse en raison de l’augmentation du prix des matières premières risque de déséquilibrer nos finances et en définitive l’impact fiscal.

Face à cette crise et à l’échelle locale, les choix politiques en solidarité de tous et particulièrement des plus fragiles qui n’ont jamais connu « l’abondance » sont indispensables.

 

Gile de Sousa - Liste “Olivet près de vous”


septembre 2022

Quand vient la fin de l’été…

Cette rentrée s’annonce toute aussi chaude que le fut cette période estivale, au brouhaha rassurant des cours d’écoles risque de se mêler celui plus bruyant d’une rentrée sociale qui s’annonce tendue en raison de la poussée inflationniste.

Les thermomètres grimpent tout comme le baromètre de la pression fiscale, nos forêts flambent, les prix également…La surchauffe est autant météorologique qu’économique.

Face à cette conjoncture nationale, il est nécessaire de faire preuve d’agilité dans les choix de politique locale pour aider les olivétains à traverser cette période difficile et préparer au mieux l’avenir de notre commune.

 Nous plaidons pour une maitrise de l’expansion urbaine en réorientant les projets dans leur conception et leur dimension, afin de limiter au maximum les ilots de chaleur provoqués par l’artificialisation des sols. Nous appelons à revoir la priorité des investissements pour favoriser ceux qui facilitent notre quotidien et dynamisent notre ville et ne pas se laisser asphyxier par le coute que coute comme les algues étouffent dans notre belle rivière….

Vous l’aurez compris nous sommes prêts pour cette rentrée !

 

Gile de Sousa - Liste “Olivet près de vous”

Groupe minoritaire - sans étiquette

MARS 2024 

Texte non communiqué

Claire Ramboz - élue sans étiquette

 


janvier/fÉvrier 2024 

La fontaine installée sur la place Louis Sallé dans les années 70 a été démontée en novembre dernier car elle ne fonctionnait plus lors de sécheresse prolongée. Les travaux d’aménagement ont commencé dans la ZAC du Clos du Bourg, déclarée d’intérêt général par les élus fin 2019. Un espace ne pourrait-il être  réservé au coeur du futur mail piétonnier pour y relocaliser la fontaine ? 
Depuis les années 1990, des fontaines d’un nouveau genre, automatisées, fiables et sobres, font jaillir ou s’écouler l’eau sur le sol. En aménageant la ville avec l’eau en s’affranchissant des contraintes architecturales, les miroirs d’eau, les brumisateurs ont ouvert des espaces urbains de jeu, de spectacles et de rencontres plébiscités par tous. Ils constituent en été des ilots de fraicheur qui drainent les foules loin des chaussées et trottoirs surchauffés. Ils sont les symboles d’une ville moderne plus résiliente aux canicules

Claire Ramboz - élue sans étiquette